Florian le Bouhec ouvre le Bologne, ambiance brasserie et mets savoureux

De l’Artichaut au Café de la Paix, le Chef fait désormais danser ses casseroles dans son nouveau restaurant nommé Le Bologne, anciennement chez Jacky.

Qu’importe où il cuisine, c’est un succès et le tout Genève, adepte de la bistronomie, en parle. Florian Le Bouhec a ses fidèles qui le suivent même si, dorénavant, il faut aller du côté de Saint-Gervais pour goûter à ses plats. Le jour de notre visite, le restaurant est plein à craquer malgré le peu de publicité, ce sont donc bel et bien des amis, des connaisseurs et le bouche à oreilles qui les ont fait venir. Comme nous d’ailleurs, avec une simple photo sur Instagram trouvée sur le compte d’un ami.

Le menu

Difficile de choisir entre les plats même si le choix tient sur une feuille. Il y a de la viande, du poisson, du mollusque et du végétarien…bon point il y en a pour tous les goûts. Nous prenons les St-Jacques de Bretagne, stracciatella, courge butternut en entrée (24CHF) et le pluma de pata Negra laquée, jus teriyaki sur conseil (49 CHF).

La cuisson pour les deux plats était vraiment bien maîtrisée. Les produits sont simples mais de qualité, les saveurs se marient à merveille et les plats sont bien présentés. Le Puma de pata negra nous a particulièrement bluffé…on y repense encore, la viande était tendre et avec du goût, le jus se liait comme il fallait, un pur bonheur en bouche. Quant à la purée de pomme de terre maison, elle était aérienne et onctueuse, elle nous a aussi comblée. (Pour l’anecdote, la dernière fois que nous avons goûté à une purée si délicieuse c’était celle de Philippe Chevrier en 2000 dans le domaine de Châteauvieux).

On nous a suggéré également le céleri cuit comme un risotto aux truffes et parmesan comme entrée qui apparament vaut le détour, il faudra qu’on y retourne.

En dessert nous avons choisi la tarte citron meringuée et celle au chocolat, très réussies toutes les deux.

dessertL’ambiance

Le Bologne a déjà sont âme…peut-être grâce à son chef et sa personnalité ou ces murs qui ont déjà vécus. L’atmosphère est chaleureuse et même bouillonnante! Certains diront que c’est bruyant, d’autres animé… Le brouhaha s’empare de la pièce quand la salle est comble et l’esprit brasserie prend son sens. Ici on rigole, on mange et on boit, on échange. Allez-y tôt pour être acteur de l’animation qui monte petit à petit.

Au niveau de la décoration elle est classique mais son sol vous fera à coup sûr de l’effet!

En bref

Un lieu avec du caractère et une cuisine raffinée. Les prix sont assez élevés, on ne pourrait pas se permettre d’y aller tous les midis mais pour se faire plaisir nous vous le conseillions, vous trouverez dans vos assiettes de belles saveurs et vous aurez a coup sûr du plaisir.


Informations pratiques

Du lundi au samedi de 12h à 14h et de 19h à 22h

Site internet

Rue Necker 9, 1211 Genève